Recherche

Avenger Endgame: this is the end!

Ça y est, nous y voila enfin. Après une année d’impatience à la limite du supportable, la maison des idées nous dévoilent enfin son dernier opus et l’aboutissement de 11 années de super-heros, avec Avengers Endgame

Souvenez vous. Nous les avions laissés anéantis par l’expéditif Thanos qui avait rayé de la carte de l’univers la moitié de la population, lors d’Avengers Infinity War. Restant sur notre fin, nous savions que la tendance allait finir par s’inverser, mais nous ne nous doutions pas à ce point.

Le film démarre peu de temps après la victoire de Thanos, sans surprise on retrouve les rescapés anéantis. Un Captain America, pourtant toujours optimiste, essaie d’avaler la pilule qui lui est resté en travers de la gorge. Un Iron Man jamais aussi rabaissé de sa vie, en perd même son humour décalé, une Black Widow en pleine dépression. Nous n’avons jamais eu l’habitude de les voir aussi pessimistes, voire aussi losers. C’est assez dur d’ailleurs, dur de les voir comme ça sans solution, eux qui ont sauvé la terre à plusieurs reprises.

Mais cette partie du film permet aux réalisateurs de mettre en avant les aspects sombres des personnages. La verve et l’insolence de Stark qui disparaît au profit d’un anéantissement et d’une responsabilité personnelle dans cette défaite.

Si cette partie traine parfois en longueur, elle a le mérite de montrer les personnages sous leur aspect négatif et on se demande qui va s’en sortir le mieux. Elle permet également de voir quels personnages se sont résignés et ont fini par reprendre leur vie en main, lesquels n’accepte pas la défaite et ceux qui dépriment totalement. Et là on va de surprises en surprises, et ceux qu’on croyait au dessus de tout se montrent finalement en dessous de tout. Mention spéciale à Thor, notre chouchou dans cette histoire.

Ces différences renforcent également à la complémentarité des personnages. Alors qu’on croit les Avengers fini, ceux qui refusent de baisser les bras, mais dépriment quand même, s’associe finalement à ceux qui avaient mis tout ça derrière eux et qui reconstruisaient leur vie, après s’être violemment écharpés.

Cette introspection des personnages nous permet également un retour en arrière sur cette saga qui a duré 11 ans. Chacun ressort à sa façon ses échecs d’en temps qui a aboutit à ce résultat. Les plus mauvais sentiments ressortent, et si on les a déjà vu s’engueuler, là on est au niveau du divorce violent. A se demander même s’ils arriveront à ce « Rassemblement » tant attendu. Rassemblement qui devra être à a hauteur face à un Thanos, non plus avec cette image de régulateur de l’univers, mais revanchard et plutôt remonté contre ces rebelles qu’il ne peut plus voir en peinture. Egal à lui même, aucun sentiment sur son visage et toujours cette trouille quand on le voit apparaitre ou qu’il va dire quelque chose. Toujours avare en mots, on sait que le peu qu’il dit pourrait sceller le sort des Avengers.

Sans spolier le film, et sans l’avoir vu, on sait que cette résurrection et cette rébellion passera par un parcours temporel. Et là on peut dire bravo! Si les incohérences temporelles et scientifiques inhérentes à ce sujet sont foisons, on se laisse joyeusement embarquer dans cette expérience scientifique vouée à l’échec. Cette partie du film est juste drolissime, mémorable et tellement pleine de souvenirs. Les contraintes et les inepties de réussite de leur missions sont si énormes que j’entend déjà les « mais n’importe quoi!! » au fond de la salle. Et alors? Si vous êtes venus voir un colloque scientifique sur la mécanique quantique vous n’êtes pas à la bonne place. En revanche si vous êtes venus passer un bon moment, nous vous garantissons 100% de plaisir.

Car oui vous passerez un moment épique. Vous vivrez 3h enfermé dans un ascenseur émotionnel vous faisant passer du rire au larmes. Vous crierez des « mais noooon » en riant et les mêmes « mais nooon » en pleurant. Nous avons vécu 11 ans avec ces personnages, et les voir évoluer ensemble pour une dernière danse est un moment magique pour les fans, rempli d’émotions.

Tout ceci est bien beau mais quand est ce qu’il arrive ce fameux « rassemblement »? Eh ben vous n’allez pas regretter l’attente. Ce final épique, faisant ressortir toutes les émotions qu’un être humain peut ressentir, va assurément rester dans les annales des batailles de cinéma. On l’attendait depuis tellement longtemps qu’on en sort ébahis, sourire aux lèvres, scotchés par une telle maîtrise technique et narrative. Y’a pas à dire, le MCU prouve qu’ils maîtrisent le sujet depuis cette décennie.

Si les frères Russo avaient déclaré vouloir faire la part belle aux Avengers d’origine, les autres ne sont pas en reste, et marquent le film de leur empreinte, même sur des scènes  de quelque minutes ou lors de passages très furtif. Il faut l’avouer, nous avions peur d’un fouillis de super héros, d’une tendance à chacun de vouloir prendre la place de l’autre devant la caméra, mais il n’en est rien. Chaque apparition d’un super héros, quel qu’il soit, est maitrisé au millimètre près. Et pour notre plus grand bonheur, un grand nombre de personnages secondaires, voire tertiaires, sont également de la partie! Quant aux Avengers d’origine, ils nous régalent tellement de part leur personnalité et leur caractère bien trempé. Comme une famille, ils s’aiment mais se déchirent et montrent leur capacité et leur volonté de s’unir pour être plus fort. Autant de super-heros mélangé, a permis également de voir des retrouvailles tant attendue depuis Civil, War, entre Captain et Iron Man, et des alliances ou des affinités qu’on n’aurait pas imaginé, entre autre entre Thor et Rocket ou War Machine et Nebula,  Cette dernière ayant également un rôle déterminant dans l’histoire.

Marvel Studios’ AVENGERS: ENDGAME..Nebula (Karen Gillan)..Photo: Film Frame..©Marvel Studios 2019

S’il est très difficile de surprendre les spectateurs dans ce genre de film dont l’intrigue tient sur un fil et l’évolution ne peut que suivre ce fil  en toute tranquillité, Avengers Endgame réussit à nous surprendre et à dessiner des bouches bée sur nos visages. Les surprises, bonnes comme mauvaises, font mouches à chaque fois et même si certaines sont prévisibles, le dénouement est un choc.

Vous l’aurez compris, ce denier opus vont faire pleurer de joie les fans et ravir  ceux qui cherche du film à grand spectacle. Avengers Endgame clôture cette phase 3 de manière magistrale, épique et dramatique. Ils nous avaient promis du sensationnel, ils ne se sont pas ratés. Evidement ce film n’est pas dénué de critiques, entre certaines longueurs au début, ou les incohérences temporelles, mais ce n’est finalement que des détails sur ces 3h02 de spectacles. 3h que vous ne verrez pas passer, d’ailleurs, tellement le rythme, à partir du premier tiers du film, vous tient en haleine jusqu’au bout. Le dénouement final est une conclusion dramatique et magnifique, véritable symbole de la passation de pouvoir entre les anciens grands super-héros et les nouveaux qui vont, sans aucun doute, reprendre le flambeau des Avengers de façon magistrale…. « Quoiqu’il nous en coute »

Avengers Endgame est en salle depuis le 24 avril.

Troylee

Troylee est un grand passionné de gadgets et surtout de tous ces lecteurs multimédias qui ornent ses oreilles. La chevelure au vent sur sa grosse moto allemande, il se pose comme le Don Quichotte des années 2000.

1 Comment
  1. Jude

    17 juin 2019 09:54

    Pour moi, « Avengers : Endgame » est le meilleur film de superhéros de tous les temps. L’histoire est vraiment captivante. Sans spoiler, je peux dire que ce long métrage de 3 heures est riche en émotion.

Laisser un commentaire

Défiler vers le haut